Industrie du futur : un soutien pour accompagner le changement

Après un diagnostic approfondi de ses différents process, la fonderie Macheret de Montfort-le-Gesnois, dans la Sarthe, a bénéficié du dispositif régional Industrie du futur. Ce soutien lui a permis de franchir un nouveau cap.

Publié le 17 octobre 2018

Passer d’une production artisanale à un process semi-industriel ne s’improvise pas. Pour réussir cette transition délicate, Yves et Paul Macheret, les deux co-gérants de la Fonderie Macheret se sont tout d’abord tournés vers des expertises extérieures. Les diagnostics précis et détaillés ainsi obtenus les ont confortés dans leurs projets d’investissements. Ils ont ensuite bénéficié d’aides régionales dans le cadre du dispositif Industrie du futur.

La Fonderie Macheret est spécialisée dans la création de trophées, de médailles ou de plaques. Elle propose également du mobilier d’ornement et des sculptures. Elle a même créé sa propre marque de luminaires, Entrelacs. L’entreprise assure l’ensemble de la chaîne de production, de la création à la fabrication en passant par le bureau d’études et le prototypage.

Avant de se lancer dans l’achat de nouvelles machines, l’accent a été mis sur le partage de l’information au sein de l’atelier. Désormais, des fiches de production permettent à chaque salarié d’avoir une vision des ressources nécessaires à la bonne réalisation d’un ouvrage. « Pour une grosse entreprise, cela semble banal » reconnaît Paul Macheret. « Chez nous, c’est une véritable révolution. ». Cette étape était nécessaire avant la refonte totale du pôle fonderie et l’achat de nouvelles machines.

Un accompagnement décisif vers un saut technologique

« Paul Macheret nous a présenté un projet global », souligne Jeanne Mahé*, développeur économique dans la Sarthe. « Production, commercial, process, RH… tout a été passé au crible. C’est à ce moment-là que nous avons pu intégrer le plan de développement au programme régional Industrie du futur. Le dispositif se décline en trois volets : conseil et audit, intégration et tests de solutions, et enfin, achat des machines et organisation des process. La Région a financé du temps/homme pour tester les machines et les intégrer dans la chaîne de production. L’entreprise s’appuie également sur d’autres systèmes d’aide au développement. En tant que développeur économique, je l’oriente vers les structures adaptées à ses besoins. J’assure leur première mise en relation. »

« Sans ce soutien, nous aurions eu du mal à réaliser le saut technologique qui nous permettra de répondre à des commandes importantes », conclut Paul Macheret. « Jeanne Mahé a compris nos enjeux et nous a orientés vers les personnes les plus compétentes à la Région. Je pense que pour être efficaces, les dispositifs régionaux doivent s’adresser à des entreprises qui ont déjà une vision très précise de leurs besoins. »

Pour en savoir plus sur l’appel à manifestation d’intérêt « Industrie du Futur » :

• Rendez-vous sur le site du Conseil régional des Pays de la Loire
• Téléchargez la plaquette en cliquant ici

Un réseau de développeurs économiques en Pays de la Loire

Avec l’application du 3e volet de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) début 2017, les régions sont devenues chefs de file des actions en matière de développement économique sur leurs territoires, en lien direct avec les EPCI (Établissements Publics de Coopération Intercommunale), chargés des aménagements fonciers et immobiliers.

En Pays de la Loire, un réseau de développeurs économiques a été mis en place par l’Agence régionale en début d’année 2017, pour une action au cœur des territoires. Ils accompagnent les entreprises ligériennes dans leurs projets de développement économique (croissance, recrutement, diversification…) et agissent comme de véritables intégrateurs de solutions en proposant des solutions globales (conseil, relais avec les services de la région, identification des acteurs les plus adaptés et des aides financières disponibles). Ils sont également chargés de faciliter l’implantation de nouvelles entreprises sur le territoire.

Retrouvez ici la carte de répartition des développeurs économiques sur le territoire des Pays de la Loire.

 

* Jeanne Mahé exerce en Sarthe, sur les Communautés de communes de Haute Sarthe Alpes Mancelles, du Maine Saosnois, de Gesnois Bilurien, du Pays de l’Huisne Sarthoise, des Vallées de la Braye et de l’Anille ainsi que sur les Communautés urbaines d’Alençon et de le Mans Métropole.